Archives de l’auteur

Le Galais, la monnaie locale complémentaire sur le Pays de Ploërmel

Ecrit par juliette sur . Publié dans Presse

Le 1er mai 2015 à Ploërmel s’est tenue l’Assemblée Générale Constituante de l’Association pour une Monnaie Locale Complémentaire sur le Pays de Ploërmel.

le galais la MLC

 

C’est dans une atmosphère détendue mais avec grande attention que la quarantaine de participants ont donné naissance à cette association sous les auspices bienheureux, vous en conviendrez, de Saint Brieuc, patron des fabricants de bourses (porter la richesse) et des aumônières (pour en partager les fruits) ! 
 
Le choix du Galaisle petit arbre en gallo, comme nom incarnant l’identité locale de cette monnaie complémentaire est aussi un symbole de dynamisme et d’espoir. Ce choix qui a passé le premier tour grâce aux 3 enfants présents en âge de se prononcer et qui a été largement consenti, au second tour, par le reste de l’assemblée est également porteur de sens pour un territoire à vivre où l’économie se voudrait respectueuse de l’homme et de son environnement.
 
C’est donc avec enthousiasme que nous vous annonçons le lancement du Galais qui pourtant ne saurait croître sans vous. Votre soutien, par votre adhésion et votre engagement, en échangeant bientôt vos €uros contre des Galais pourront seuls permettre à cet outil de développement local de remplir ses objectifs :
 
  • Rendre les consommateurs – et nous sommes tous concernés à ce titre- acteurs et donc conscients et responsables de notre consommation : consom’acteur !
  • Encourager les prestataires (producteurs, artisans, commerçants…) à adopter des stratégies communes pour une relocalisation des échanges et de la production lorsque c’est viable. 
  • Accompagner le territoire du Pays de Ploërmel, en lien avec les collectivités et les associations partenaires, pour dynamiser les circuits courts et favoriser un commerce de proximité éthique et responsable.
 
Le lancement des coupons-billets du Galais à partir des réalisations de plusieurs artistes du secteur et la communication autour des membres du réseau est prévus à partir d’octobre 2015, un investissement initial estimé à 1500€ est nécessaire.
  • 130€ achat de papier sécurisé (en cours)
  • 700€ impressions des coupons-billets
  • 500€ autres supports de communication (plaquettes, adhésifs etc.)
  • 170€ frais divers
Vous pouvez dès à présent nous soutenir en adhérant au réseau Galais pour 2015, l’adhésion étant valable pour l’année courante et pour 2016 :
 
Consom’acteur : 1€ minimum
Prestataires (Paysans, producteurs, commerçants et artisans) : 
  • 3 Équivalents temps pleins et moins (ETP incluant l’entrepreneur) : 15€
  • de 4 à 10 ETP : 50€
  • plus de 10 ETP : 100€
Partenaires (association à but non lucratif, collectivités, fondations) : 15€ minimum
 
Vous l’aurez compris tout le monde peut trouver sa place sous ce petit arbre !
L’ampleur de la ramure du Galais sera le reflet de l’investissement de chacun.
 
 
Notre prochain rendez-vous est le 19 juin à 19h à l’ancienne école publique de Sérent, maintenant maison de la culture, pour une projection / échange avec les Passeurs d’images et de sons autour du film le Sol Violette : l’éclosion d’une monnaie suivi d’un repas grillades convivial offert par l’association, les producteurs de l’AMAP de Sérent et du réseau Galais.
 

Le Comité d’Animation toujours ouvert à vos réactions !

Le Galais :
Monnaie Locale Complémentaire du Pays de Ploërmel
http://www.monnaie-locale-ploermel.org/
monnaie@polen.asso.fr
06 59 59 72 18

Points de vue d’un sociologue italien sur des expériences de vente directe

Ecrit par juliette sur . Publié dans Points de vue

Thomas Regazzola est un sociologue italien, travaillant en France depuis plus de 40 ans, actuellement, installé dans le Morbihan. Après avoir conduit des recherches mettant en perspective le système des grandes firmes françaises, avec la micro-industrialisation territorialisée du Nord de l’Italie, il a entrepris d’analyser les efforts français et italiens pour mettre en place des « dispositifs locaux d’économie horizontale » (qu’on désigne comme « Économie Sociale et Solidaire », en France et comme « Economia Solidale », en Italie).

Vous trouverez ici deux textes restituant ses études dans une intéressante perspective critique.

 

Une entrée en matière

Des efforts importants ont été déployés, depuis au moins deux décennies, de chaque côté des Alpes, pour établir des dispositifs de circulation économique locale qui ont rapidement dépassé les simples alliances locales producteurs-consommateurs et la recherche d’une nourriture saine, pour toucher habitat, énergie, transports, informatique, télécommunications, assurance, banque, tourisme, culture, etc.

 

Les GAS Italiens vus par Thomas Regazzola

Ecrit par juliette sur . Publié dans Points de vue

Alors même que la fragmentation des process de production, l’étirement des filières, les facilités de communication distendent infiniment toute sorte de liens, on voit proliférer, spontanément, au sein de la société civile de nombreux pays, une profusion d’îlots où des échanges économiques reposant sur la proximité, fabriquent de la relation sociale et de l’innovation.

L’impulsion initiale vient, souvent, d’une alliance locale entre consommateurs excédés par les faux semblants du marketing agro-alimentaire et paysans rebutés par l’agro-chimie; mais au delà de la recherche d’une nourriture saine, ces efforts touchent les secteurs le plus divers : habitat, énergie, transport, culture, éducation… agrégeant, désormais, dans chaque pays, plusieurs centaines de milliers de citoyens.

Bien que, par rapport à l’ensemble de la population, ces mobilisations restent, partout, minoritaires, le nombre de noyaux « d’économie horizontale » (souvent, actifs depuis au moins deux décennies) et celui de personnes impliquées, sont tout à fait considérables : elles témoignent du désir diffus d’un « vivre ensemble » où vente et achat seraient des moments concrets de communication sociale; ils fournissent aussi la preuve expérimentale que de tels systèmes d’économie localisée sont viables et permettent aux territoires de conserver une certaine autonomie.

Bien qu’elles se réclament des mêmes principes et en se donnant des objectifs analogues, les formes concrètes d’organisations du « produire-consommer local » n’en sont pas moins le reflet de leurs interaction avec un environnement politico-institutionnel et un territoire spécifiques.

Ainsi, l’organisation des GAS italiens et les structures du système AMAP-GASe, qui s’est constitué en France sont moins semblables qu’il n’y paraît : pour percevoir les différences, des deux côtés des Alpes, rien ne vaut mieux que de les décrire, chacune à partir d’un même point de vue, d’une même méthode, des mêmes interrogations, de façon à mettre à nu la structure de chaque dispositif et les observant côte à côte, de s’interroger sur leurs significations.

 

« La Ruche Qui Dit Oui », vue par Thomas Regazzola

Ecrit par juliette sur . Publié dans Points de vue

« La ruche qui dit oui ! » ; Que peut-on apprendre de la récupération capitaliste, très business, des objectifs du mouvement de la consommation responsable ?

 

La naissance de la plateforme informatique La Ruche qui dit oui! et, surtout, ses succès rapides, ont suscité de grandes polémiques qui continuent d’agiter les réseaux sociaux et, au delà, divers media informatiques et papier.

Ennuyé autant par les accusations injustifiées, que les autodéfenses spécieuses, j’ai essayé d’utiliser les matériaux repérables sur internet pour faire le tour de cette nouvelle structure et, après avoir fait le plus de lumière possible (tout n’est pas transparent) sur ses mécanismes, je me suis demandé si les méthodes et les procédures de cette entreprise lucrative et très business pourraient nous apprendre quelque chose.

 

Plus tard en Mai…

Ecrit par juliette sur . Publié dans Évènements

03/05: Le Rallye des 5 sens 

Eveillez vos sens et jouez avec le patrimoine ! Des énigmes, des ateliers ludiques sur chacun des sens, avec reconnaissance d’arômes ou d’herbes odorantes, des divertissements sportifs (jeux d’adresse, tir au lance-pierre,…), une question mystère à reconstituer et à résoudre, des personnages surprises costumés. Voici des ingrédients du « Rallye des 5 sens »

Départ 9h30 à 12h pour un circuit de 8 km (durée : 3-4h). Remise des prix à 17h. Entrée libre.

Plus d’information ici 

C’est aussi en Mai 

13 au 16/05: Festval Régional de Théâtre des Amateurs organisé par l’ADEC 56

La programmation met en avant les travaux d’équipes, de collectifs et de troupes qui s’aventure dans la création théâtrale. Tous les genres sont conviés. Deux salles accueillerons les pièces programmées, des rendez-vous sont organisés dans les quartiers de la ville et à domicile.

Une journée dédiée au théâtre fait par les jeunes, des formations et des débats auront lieu, certains en direct de Plum FM, espace cabaret et restauration. Programme complet disponible ici 

le 1er Mai 2015: …

Ecrit par juliette sur . Publié dans Évènements

13ième Marché de l’Artisanat et du Terroir qui a pou thème 2015: Préservons les milieux aquatiques

Venez découvrir le 13ème marché artisanal et festif qui se déploiera dans les rues de CONCORET, « Bourg du Patrimoine Rural de Bretagne ». Artisans et producteurs vous feront découvrir les richesses et la culture vive de notre territoire.

Le bourg sera organisé en quartiers des métiers :

– Produits du terroir
Crêpes, galettes, cidre, vin, jus de fruits, confitures, viande, pain, légumes, plants…

– Art et artisanat
Poterie, textiles, bijouterie, terre, art, métal, bois…

– Galerie Création Textile / Salles du CPIE
Pour l’occasion, nos salles d’animations seront métamorphosées en boutique de mode ! (vêtements, chapeaux, bijoux…)

– Four à pain traditionnel
Le four de Concoret sera allumé dès le matin.
Vers 14h30 : enfournement et vers 15h45 : fournée de pain chaud !

Buvette et restauration de 11h à 19h (galettes, crêpes, pizzas, tartines…).

MAIS AUSSI,

Le Fest Noz à Concoret par la Maison d’Ernestine

Celui-ci clôturera le Marché du terroir et de l’artisanat. Il s’agit d’un partenariat la Maison d’Ernestine et les Assemblées Gallèses. Entrée libre avec buvette et restauration sur place. Se déroulera au foyer rural de Concoret. Plus d’information ici 

C’EST EGALEMENT…

L’Assemblée Générale pour la création d’une Monnaie locale sur le Pays de Ploërmel.

plus d’information ici 

Un portrait sur le Comptoir des Rues à Ploërmel par Timbre FM

Ecrit par juliette sur . Publié dans À découvrir, Portraits et micro-trottoirs

 

Timbre FM-APRALA vous propose d’écouter le portrait du Comptoir des rues réalisé dans le cadre de l’étude de préfiguration en cours sur la création d’un pôle ESS sur le Pays de Ploërmel.


comptoir des rues par essentielploermel

Au Comptoir des Rues, on trouve de la vaisselle, des meubles, de l’électroménager, des livres…de beaux objets qui viennent vivre une seconde vie dans les rayons de la recyclerie.

Et puis, on y trouve aussi des gens qui récupèrent, retapent, revalorisent ces objets et leur donnent une nouvelle existence, car le Comptoir des Rues, c’est aussi un chantier d’insertion, porté par l’AMISEP (Association Morbihannaise d’Insertion Sociale Et Professionnelle). L’association propose ainsi une étape, un pas sage à ceux qui souhaitent reprendre un second souffle.

Un lieu de vie, plein de vies!

Renseignements : Le Comptoir des rues, zone artisanale du Bois Vert, Ploërmel. Tél. 02 97 22 86 49