Archives de l’auteur

Emmanuel Antoine (président de l’association Minga), Stéphane Veyer, associé et directeur général de la société coopérative et participative Coopaname), « Pour une économie sociale et solidaire “de combat” », Le Monde.fr, 21 XI 2013.

Ecrit par juliette sur . Publié dans À découvrir, Opinions et réflexions

Voilà, c’est fait. L’économie sociale et solidaire (ESS) voulait être “reconnue”, elle l’est. Elle souhaitait changer d’échelle : elle en aura les moyens. Les entrepreneurs sociaux voulaient qu’on leur fasse une place sur la photo de famille : ils sont au premier rang.

IMG_2491

Dont acte : le projet de loi sur l’ESS présenté par Benoît Hamon et voté par le Sénat a le mérite d’exister et de proposer des dispositions qui faciliteront la vie desentreprises du secteur.

Il suffirait donc à présent de se fondre dans le cadre institutionnel tracé par la puissance publique et d’y faire prospérer nos entreprises d’ESS en bons développeurs. Mais est-ce bien là ce que nous avions à revendiquer ?….

Mathias Thépot, « ESS, le temps des entrepreneurs sociaux », La Tribune, 18 X 2013, p.5-6.

Ecrit par juliette sur . Publié dans À découvrir, Opinions et réflexions

[…] Des conceptions concurrentes de l’ESS

IMG_2523Au final, le fait que cette loi instaure une reconnaissance forte du secteur de l’ESS fait consensus chez les acteurs qui l’animent. Mais il n’en reste pas moins que de puissants courants idéologiques s’y dégagent. Les nouveaux venus, les entrepreneurs sociaux, représentés notamment par le mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves) en France, ou par Ashoka au niveau européen, prônent un modèle fondé sur l’innovation sociale qui se pérennise grâce à des ressources marchandes et non par le concours des pouvoirs publics. « C’est l’entrepreneuriat au sens de Schumpeter : un entrepreneur porte seul une innovation radicale qui amène le changement et met en mouvement l’économie », explique Jacques Defourny, économiste au Centre d’économie sociale de Liège….

Jean-François Draperi, L’Économie sociale et solidaire, une réponse à la crise ? Paris, Dunod, 2011, p.1-7.

Ecrit par juliette sur . Publié dans Opinions et réflexions

Jean-François Draperi , L’Économie sociale et solidaire, une réponse à la crise ? Paris, Dunod, 2011, p.1-7.

 PESS Anne 9 IX 2013

Présentation synthétique de l’ouvrage :

Pour concevoir une alternative crédible au capitalisme, il est nécessaire de produire une théorie générale distincte de ce qu’il est convenu d’appeler le libéralisme, articulée autour de trois questions :

  • les conditions et les formes de l’échange réciproque ;
  • les relations entre les collectifs d’économie sociale et solidaire et les autres formes d’économie ;
  • le projet contemporain de l’économie sociale et solidaire.

Voir aussi la note de lecture de Danielle Demoustier sur cet ouvrage

Andrea Weyrauch, « Le système du buen vivir : entretien avec Jeannette Sanchez, ministre du Développement social de l’Équateur », Politis, 16-22 juin 2011, p.4.

Ecrit par juliette sur . Publié dans Opinions et réflexions

Andrea Weyrauch, « Le système du buen vivir : entretien avec Jeannette Sanchez, ministre du Développement social de l’Équateur », Politis, 16-22 juin 2011, p.4.

PESS Armelle 9 IX 2013

L’Équateur a intégré dans sa Constitution l’économie populaire et solidaire. Les explications de Jeannette Sanchez, ministre du Développement social.

Politis : Dans la nouvelle constitution, adoptée en 2008, vous parlez d’un système économique et social solidaire. En quoi cela consiste-t-il ?

Jeannette Sanchez : le peuple s’est exprimé en faveur de ce que, dans le monde andin, nous appelons le « buen vivir », c’est-à-dire le bien vivre, pas seulement à un niveau individuel, mais dans une collectivité, dans la société et en harmonie avec la nature...

Frémeaux, Philippe, « L’économie sociale et solidaire, une réponse à la crise ? », Revue Projet, 25 X 2013.

Ecrit par juliette sur . Publié dans Opinions et réflexions

PESS Dominique 9 IX 2013

Quelques réflexions clefs mises en exergue par l’auteur :

  • L’enrichissement personnel n’est pas le seul motif qui peut donner envie d’entreprendre.
  • Donner la priorité aux personnes et à l’emploi plutôt qu’au profit, privilégier le local dans un moment où la mondialisation apparaît comme une menace…
  • Nombre d’organisations s’inscrivent dans une logique aussi productiviste que celle suivie par les sociétés de capitaux.
  • L’économie solidaire voit ses initiatives concurrencées par les sociétés de capitaux qui se positionnent en concurrence directe ou écrèment le marché.
  • L’économie sociale et solidaire n’échappe pas toujours à la démesure dans la quête et l’exercice du pouvoir….

Philippe Frémeaux, « L’économie sociale et solidaire, une réponse à la crise », Alternatives Economiques, n°328 – octobre 2013

Ecrit par juliette sur . Publié dans Opinions et réflexions

PESS Fabienne 9 IX 2013

L’ESS innove contre la crise. Son défi : montrer que l’on peut associer performance économique et défense des valeurs de solidarité. Sa promesse : donner la priorité aux personnes.

La notion d’économie sociale et solidaire (ESS) s’est peu à peu imposée dans le débat social. De nombreuses collectivités territoriales ont désormais un élu en charge du développement de l’ESS et soutiennent des structures destinées à y concourir. L’Etat s’y intéresse également, comme en témoigne la nomination d’un ministre délégué en charge de ce dossier. Ce succès tient à la fois aux services qu’elle rend et à la promesse qu’elle porte : celle d’une économie qui répondrait aux besoins de manière soutenable, en donnant la priorité aux personnes et à l’emploi plutôt qu’au profit, et en privilégiant le territoire local….

Fanny Darbus, Erika Flahaut, Henry Noguès, Nathalie Schieb-Bienfait (dir.), « L’économie sociale et solidaire. « Nouvelles pratiques et dynamiques territoriales », Travail et emploi 4/2012 (no132), p.81-83.

Ecrit par juliette sur . Publié dans Opinions et réflexions


PESS Jérémie 9 IX 2013

 Cet article est un commentaire critique de l’ouvrage L’Économie sociale et solidaire. Nouvelles pratiques et dynamiques territoriales qui met en évidence les apports de la recherche sur ces sujets mais aussi les multiples questions posées par un regard ressenti comme souvent idéalisé…..

Une synthèse qui, bien-sûr, n’entame pas tout l’intérêt de la lecture de ce livre.

Forum international des dirigeants de l’économie sociale

Ecrit par juliette sur . Publié dans Opinions et réflexions

Association les Rencontres du Mont-BlancPESS Joël 9 IX 2013

Forum international des dirigeants de l’économie sociale

                                                               Chamonix, le 12 novembre 2011

                A l’intention de Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat

Membres de l’Organisation des Nations-Unies

 

Objet : cinq chantiers et vingt propositions des dirigeants de l’économie sociale

pour changer de modèle à l’heure de RIO + 20

 

Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat,

Le Forum international des dirigeants de l’économie sociale, intitulé Les Rencontres du Mont-Blanc, a élaboré et adopté à l’unanimité, les 10, 11 et 12 novembre 2011, un document d’orientation dont la présente synthèse vous est adressée ainsi qu’aux autres chefs d’Etat qui participeront au sommet de Rio 2012 sur le développement durable….

Joël Roman, « L’ESS doit cesser d’être un nain politique, entretien avec Hugues Sibille », Les idées en mouvement le mensuel de la Ligue de l’enseignement, no199, mai 2012, p.3

Ecrit par juliette sur . Publié dans Opinions et réflexions

Joël Roman, « L’ESS doit cesser d’être un nain politique, entretien avec Hugues Sibille », Les idées en mouvement le mensuel de la Ligue de l’enseignement, no199, mai 2012, p.3

PESS Marie Jo 9 IX 2013

Ancien délégué interministériel à l’économie sociale (1998-2002) et vice-président du Crédit coopératif, Hugues Sibille crée il y a dix ans un centre de ressources pour l’entrepreneuriat social : l’AVISE (Agence de valorisation des initiatives socioéconomiques), dont il assure aujourd’hui la présidence.

Les Idées en mouvement : Alors que nous connaissons une crise financière et économique, quelle est la part de l’économie sociale dans le débat public ?

Hugues Sibille : J’observe un intérêt croissant pour l’économie sociale et solidaire (ESS). Beaucoup plus fort que lorsque j’étais délégué interministériel de 1998 à 2002. Les États généraux de l’ESS en juin 2011 l’ont montré. De même, le Mois de l’ESS (l’économie qui sait où elle va !) connaît un franc succès. L’ONU a décrété l’année 2012, Année internationale des coopératives. Les grandes écoles s’y intéressent….

Thierry Brun, « C’est le moment d’être pris au sérieux », entretien avec Jean-Louis Laville, Politis, 16-22 juin 2011, p.3-4.

Ecrit par juliette sur . Publié dans Opinions et réflexions

Thierry Brun, « C’est le moment d’être pris au sérieux, entretien avec Jean-Louis Laville, Politis, 16-22 juin 2011, p.3-4.

PESS Mathieu 9 IX 2013

POLITIS : Pourquoi ce besoin d’organiser des États généraux de l’économie sociale {ESS) et solidaire cette année ?

Jean-Louis Laville : Le milieu de l’ESS s’est beaucoup modifié ces dernières décennies. Une tradition d’économie sociale est représentée par les statuts associatifs, coopératifs et mutualistes et, à partir des années 1970, une multitude d’initiatives citoyennes ont généré des démarches de démocratisation de l’économie. Elles se sont retrouvées sous l’appellation d’économie solidaire. Plus récemment, des acteurs ont mis en avant un entrepreneuriat social et ont créé un mouvement, le MOUVES. En termes économiques, l’ensemble de l’ESS représente près d’un emploi sur dix dans l’économie française….