[ Sortir ] Programme du Café de la Forge à Guillac

SEBKA EN SOLO – CHANSON FRANÇAISE Samedi 14 déc. à 20h30
Guitare, voix
Sebka, ce sont des sujets contemporains traités avec poésie et sourire…
Il
ébouriffe avec élégance la chanson française !

CAROL SINGING – Chants traditionnels britanniques Jeudi 19 déc. à 19h
Come and join the Carol Singing ! Open to everyone.
Rejoignez la veillée chantée, les carnets de chant sont fournis et la bonne humeur aussi !
Avec l’association Breizh British de Josselin

VISITE DU PÈRE NOËL AU CAFÉ  Samedi 21 déc. à 19h
Il a adoré découvrir le bar l’année dernière, il sera de nouveau là pour distribuer ses cadeaux aux petits & grands;
venez le rencontrer !!

BARNA LE CLOWN – Spectacle tout public Vendredi 27 déc.  à 20h30
Barna vit seul chez lui et tous les jours il s’invente un spectacle…
Après Noël, profitez du dernier spectacle de l’année : drôle et poète, le clown s’invite à Guillac, pour tout public.

[ Polen ] Éco-défis zéro déchet

Des défis écologiques pour tendre vers le « zéro déchets »…

Jusqu’au 31 décembre, Polen vous invite à relever des éco-défis « zéro déchets » seuls ou en groupe.

Inscrivez-vous sur https://framaforms.org/eco-defis-zero-dechets-polen-1572956… et venez apporter vos témoignages dans le groupe Facebook « Eco-défis zéro déchets Polen Pays de Ploermel Bretagne » ou en envoyant un mail à contact@polen.asso.fr.

[ Palettes d’artiste ] Mobilier sur mesure

« Palettes d’artiste » c’est la revalorisation et l’anoblissement du bois qui est mis au rebut : palettes, palox, déchets de chantiers ….
Fabrication de mobilier sur mesure pour particuliers et professionnels avec que du bois de récupération.
Les produits sont livrés avec une finition à l’huile dure (huile de lin – essence de térébenthine) mais peuvent être livrés bruts ou subir d’autres finitions.
 
Palettes d’artiste se situe 43 la Peignardais à Guer (entre St Raoul et Le Thélin).
 
 

[ Appel à projets Rural’idées 2 ] Des tiers-lieux pour les jeunes ruraux

Comment donner la parole aux jeunes en milieu rural et faciliter leur implication dans la vie locale?

Le dernier cycle d’animation régional organisé par le Réseau Rural portait sur les jeunes en milieu rural. Il a été l’occasion d’un diagnostic qui a fait ressortir notamment le besoin de lieux permettant aux jeunes ruraux de se rencontrer, de collaborer voire de coconstruire des projets.

L’appel à projet Rural’idées 2 vise à aider à la création d’espaces de rencontres, de coopération et d’échanges pour les jeunes en milieu rural. Il s’adresse à des initiatives à l’échelle d’un territoire. La candidature doit s’appuyer sur un tiers-lieu existant ou en projet à destination des jeunes de 15 à 29 ans. Le Réseau rural breton souhaite renforcer l’accompagnement des porteurs de projets de tiers-lieux à destination des jeunes et encourager les démarches participatives impliquant des jeunes ruraux.

Selon la description du CGET*, «Les tiers-lieux sont des espaces physiques pour faire ensemble. Chaque tiers-lieu a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, sa communauté. Mais ils permettent tous les rencontres informelles, les interactions et l’innovation sociale. Ils sont les lieux des transformations du travail et de la transition écologique. Ils favorisent l’apprentissage de pair à pair, la créativité et les projets collectifs tout en offrant convivialité et flexibilité. Ils sont ces nouveaux lieux du lien social, de l’émancipation et des initiatives collectives qui contribuent à la vitalité de nos territoires.»

Les lauréat.e.s bénéficieront d’un appui méthodologique collectif et d’un accompagnement individuel pour enrichir leurs réflexions. Une dotation financière permettra également un « coup de pouce » à la réalisation des projets.

A travers l’accompagnement individuel et la rencontre d’autre porteurs de projets, Rural’idées permettra aux bénéficiaires d’identifier les étapes de réalisation, les partenaires potentiels, les leviers de financement, y compris en facilitant l’accès aux dispositifs d’appui aux tiers lieux nationaux et aux politiques régionales susceptibles d’accompagner ces initiatives.

Date limite : 10 février 2020

Pour le détail de l’appel à projet, suivre le lien : https://www.reseaurural.fr/centre-de-ressources/appels-a-projet/appel-projets-ruralidees

*Commissariat Général à l’Égalité des Territoires

 
 

[ ADEC 56 ] Paroles aux amateurs !

L’ADEC 56 propose un espace dédié aux amateurs entièrement collaboratif sur son site www.adec56.org 

Plusieurs rubriques à compléter, en accès libre, pour une mise en ligne rapide ! Les rubriques : inscrire sa troupe dans l’annuaire, annoncer son spectacle dans l’agenda, déposer des petites annonces etc… À vous de jouer !

Édito décembre 2019

Que serait la vie sociale sur nos territoires ruraux sans l’engagement associatif ?

On sait que les financements publics se raréfient, que les dispositifs d’aide directe ou indirecte au fonctionnement, comme par exemple les contrats aidés, sont des espèces en voie d’extinction.

La solution serait la diversification des sources de financement et notamment le recours au secteur privé. Alors c’est vrai que les initiatives participatives et citoyennes fonctionnent plutôt bien et que, de petits ruisseaux constituant progressivement de grandes rivières, cela devient de moins en moins négligeable pour les nouveaux projets.

Il y a aussi le mécénat et celles et ceux qui questionnent l’optimisation fiscale qu’il permet sont souvent critiqués au nom de la philanthropie. Si cette motivation est un fondement de la société libérale nord-américaine notamment, on peut se demander ce qu’il en est pour notre pays.

« Basé sur l’étude de données exhaustives transmises par Bercy, le baromètre annuel de Recherches et solidarités révèle une chute inédite des dons déclarés par les contribuables. Le recul reste modéré pour les dons ouvrant droit à une réduction d’impôt sur le revenu. Il est brutal pour ceux offrant une réduction d’impôt sur la fortune, l’ISF hier, l’IFI aujourd’hui.

Bien sûr, les responsables associatifs savaient que la réforme de l’imposition sur la fortune allait leur coûter cher. En 2017, dernière année de l’ISF, les dons avaient culminé à près de 270 millions d’euros. Pour 2018, première année de l’IFI qui touche bien moins de contribuables, le secteur tablait sur une baisse d’environ 50 %. L’effondrement s’avère plus sévère que les prévisions les plus pessimistes : les associations n’ont finalement collecté que 112 millions d’euros[1] ».

Peut-on vraiment se rassurer en se disant que c’est peut-être pire ailleurs ? En tout cas, n’est-il pas vertigineux de penser qu’en Grande Bretagne les 5 familles les plus riches possèdent plus de richesses que 13 millions de personnes et que le 1% les plus riches des britanniques mobilisent plus de biens que 80% de la population, soit 53 millions de personnes[2].

[1] Mathieu Castagnet, « 2018, année noire pour les dons aux associations », La Croix, 1er XII 2019, disponible sur https://www.la-croix.com/Economie/Economie-et-entreprises/2018-annee-noire-dons-associations-2019-12-01-1201063800

[2] Données rendues publiques par The Equality Trust le 3 XII 2019 et consultables sur : https://www.equalitytrust.org.uk/news/uk%E2%80%99s-five-richest-families-now-own-more-wealth-bottom-13-million-people

Rendez-vous le 23 novembre…

Vous le savez bien, vous qui organisez des réunions, des rencontres ou des évènements; la bonne date est de plus en plus difficile à trouver, et on ne parle pas de l’horaire…!

Pendant les fêtes ; hors de question. À partir du printemps ; le soleil nous fait concurrence. Entre mi-juillet et fin août ; c’est la pause. À la rentrée ; c’est la rentrée. Pendant les vacances scolaires ; on prend des risques…

Alors si novembre est devenu le Mois de l’ESS, c’est peut-être parce-que la période était moins chargée. Encore que… c’est tout relatif puisque novembre, c’est aussi le mois sans tabac, le mois de la moustache, le mois de la prostate, le mois de l’installation en agriculture durable…

Et puis, pour nous toutes et tous qui sommes sur le terrain, qui portons nos initiatives collectives pour nos territoires ruraux : l’ESS, c’est tous les jours de l’année que nous la faisons vivre et depuis longtemps.

Du club de sport à la structure d’insertion, du centre social au centre d’éducation relative à l’environnement, du club du troisième âge à la radio associative, de l’épicerie coopérative à l’association des parents d’élèves, de la monnaie locale à l’association de danse africaine…, les domaines d’engagement sont extraordinairement nombreux.

Pourtant, quels que soient les moyens ou la taille de nos projets, ce que nous avons en commun, c’est bien d’agir pour maintenir le vivre ensemble sur notre territoire.

« Les petits ruisseaux faisant les grandes rivières  » comme on dit, l’association de toutes ces mobilisations, c’est notre contribution au devenir du Pays de Ploërmel, notre utilité sociale.

Alors nous vous proposons de profiter de ce mois de l’ESS pour mettre en lumière tous ces « petits ruisseaux » et, une fois n’est pas coutume, célébrer ensemble ces efforts innombrables !

Rendez-vous le samedi 23 novembre 2019, salle du Chaperon Rouge à Monteneuf de 9h à 13h …

[ Jeudi 28 novembre 2019 ] Organisateurs d’évènements : favoriser les transports alternatifs à la voiture

Organisation : Le Collectif des Festivals – Lieu : Josselin – 14h/17h

Les déplacements liés à un événement génèrent des émissions de gaz à effet de serre importantes. Dans le cadre d’une démarche éco-responsable, on va donc chercher à réduire cet impact environnemental en privilégiant les modes alternatifs : transports collectifs, covoiturage, vélo et marche, … Il s’agit aussi de répondre à un enjeu social : favoriser l’accès à l’événement pour tous, et à un enjeu de sécurité routière pour le retour après la fête.
En tant qu’organisateur de festival, quelles sont les marges de manœuvre ? avec quels partenaires ? Comment bien informer les festivaliers ?

Destinée aux organisateur·rice·s d’évènements culturels en Bretagne (en territoire urbain ou rural), bénévoles ou salarié·e·s.

Informations / Inscriptions

 

[ Mercredi 26 février 2020 ] Les BLABLAS de l’ESS

19h30 Estaminet du Champ Commun à Augan

Un format un peu particulier pour clôturer notre cycle sur l’éducation :
Conférence gesticulée SYSTEME E de Laurent Voiturin suivie d’une discussion « format Blablas » animée par le Pôle ESS’entiel Ploërmel.
Le tout bien sûr enregistré par notre partenaire Timbre FM pour une écoute ou ré-écoute en podcast sur les sites d’ESS’entiel Ploërmel et de Timbre FM.

Système E

 » Scientifique de formation, je suis un comédien qui a aujourd’hui une expérience de professeur de physique en tant que contractuel de l’éducation nationale. J’en ai fait un spectacle : une conférence gesticulée. Évidemment, j’y évoque le plaisir à transmettre la rigueur et l’élégance de la pensée scientifique. Lorsque mes élèves acquièrent une notion, mon émotion passe-t-elle auprès d’eux ? Peut-être, mais cette jubilation n’est pas l’objet de ce spectacle. C’est plutôt la volonté de comprendre ce qui se passe dans le système éducatif qui a guidé mon travail… D’où ce titre : Système E !

La forme de spectacle « Conférence gesticulée » est une nouvelle forme de spectacle pour le comédien que je suis. C’est l’expérience de professeur contractuel de l’éducation nationale qui m’y conduit. A travers ce vécu très riche, à travers les nombreuses personnes croisées, enseignants, membres de l’administration, de l’entretien, de la direction et bien sûr la foule des innombrables élèves, vaste échantillon de la France à venir, naît le questionnement. Je cherche à comprendre quel chemin emprunte l’éducation nationale d’aujourd’hui. L’école est devenue si différente de celle où j’ai grandi. Et, alors que je suis envahi par cette expérience riche et complexe, je demeure travaillé de l’envie de spectacle. J’opte donc pour la construction d’une conférence gesticulée. Cette forme implique un sérieux travail de recherche, des analyses sourcées, la transmission  d’un véritable savoir, ce qui écarte d’en rester à l’impression. Elle permet aussi la mise en perspective de l’expérience. Certes  humour et théâtralisation sont présents et vecteurs du discours, mais l’exercice exige de fonder, d’un point de vue théorique, historique, juridique , philosophique… les propos tenus.

 Dans cette conférence gesticulée, j’ai mené un travail sur les réformes mises en œuvre depuis les années 80 jusqu’à la loi  Blanquer. J’ai poursuivi mon travail en reculant dans l’histoire, somme toute pas si lointaine, jusqu’au plan Langevin Wallon. Formulé, écrit, construit, dans l’élan transformateur de la sortie de la seconde guerre mondiale, celui-ci n’a jamais été appliqué mais ouvre des perspectives de réflexion dont il serait peut-être bon de s’emparer de nouveau… »

[ Offres d’emplois janvier 2020 ]

Médiateur – Médiatrice du patrimoine Les Menhirs de Monteneuf – CDD 10 mois 35h/hebdo – Candidature jusqu’au 15 janvier 2020 >>>>> Cliquez ici pour voir l’offre

L’association Ehop qui accompagne les changements de comportement pour développer la pratique du covoiturage du quotidien en Bretagne – Pays de la Loire, recrute un(e) Chargé(e) de mission expérimentation covoiturage et incitatifs. CDD 18 mois 35h/hebdo. Candidature jusqu’au 20 janvier 2020 >>>>> Cliquez ici pour voir l’offre

Chargé(e) de mission Pôle ESS Pays de Saint-Brieuc – Rich’ESS – CDI Temps plein – Candidature jusqu’au 31 janvier 2020, poste à pourvoir dès que possible. >>>>> Cliquez ici pour voir l’offre